Fédération CS Rhône
Home > Centres sociaux > Réflexion fédérale sur les modèles socio-économiques des centres sociaux

Réflexion fédérale sur les modèles socio-économiques des centres sociaux

Retour sur le lancement de la démarche le 15 mars 2019 – Rendez-vous pour la prochaine étape le 17 mai prochain

Le contexte socio-économique dans lequel évoluent les centres sociaux ne cesse de se complexifier et de se transformer, ce qui pousse le monde associatif à repenser ses ressources économiques et financières.

La Fédération des Centres Sociaux du Rhône et de la Métropole de Lyon amorce une démarche profonde de réflexion concernant les modèles socio-économiques sur lesquels se fondent les centres sociaux. Pour ce faire, elle a organisé le 15 mars 2019 un premier temps de rencontre avec l’ensemble du réseau, professionnels et administrateurs.

L’après-midi, qui a rassemblé plus de 70 membres, a eu pour but à la fois de proposer un état des lieux des schémas socio-économiques actuellement à l’œuvre tout en questionnant la place possible et future des centres sociaux dans le panorama politique et institutionnel contemporain. Au programme, 3 interventions aux regards complémentaires et 1 atelier en sous-groupes sur les leviers d’action des Centres sociaux. Premier jalon d’une démarche en plusieurs volets, que nous comptons mener ensemble.

Hugo Barthalay – délégué fédéral au sein de la Fédération Nationale des Centres Sociaux –

nous a proposé un état des lieux des types de modèles socio-économiques en nous rappelant la complexité du contexte dans lequel les centres sociaux évoluent (à l’instar de l’évolution du positionnement de l’Etat vis-à-vis de l’action sociale, ou du changement des modes d’engagement et d’expression de la solidarité…).

Nicolas Duracka – chercheur au Centre de R&D et Transfert en Innovations Sociales Clermont-Auvergne (CISCA) –

nous a éclairé sur la tension qui traverse aujourd’hui les centres sociaux, influencés à la fois par leur fondement associatif inspiré de l’économie solidaire et par des logiques entrepreneuriales d’inspiration libérale. Face à cette complexité, Nicolas Duracka encourage les centres sociaux à concilier cette dualité grâce à des outils tels que la pratique de l’évaluation et la « praxis communicationnelle » (c’est-à-dire la capacité à adapter et à nourrir ses modes de communication).

Sven Grillet – sociologue spécialisé en développement social local (DSL) –

a réaffirmé, à travers son regard transversal, le besoin de refonder un projet politique partagé. Pour Sven Grillet, la grande force des centres sociaux est leur capacité à s’adresser à des interlocuteurs d’horizon variés qu’il s’agisse de leur(s) public(s), ou de leur partenaires institutionnels et politiques : ils sont des « polyglottes ». Selon lui, la transformation du modèle socio-économique des centres sociaux avant tout sur la consolidation d’un projet politique mais aussi sur la gouvernance.

Retrouvez le compte-rendu intégral de cette rencontre dans notre boîte à outils (accès réservé aux adhérents) !

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils