Fédération CS Rhône
Home > Fédération > Gilets jaunes : Agir dans une démocratie vivante

Gilets jaunes : Agir dans une démocratie vivante

“Susciter et accompagner les dynamiques citoyennes et les collectifs d’habitants, tel est l’ADN de nos centres sociaux. Dans ce grand mouvement initié par la société civile, nous pouvons contribuer à notre niveau.”

Le 10 décembre dernier, le CA de la Fédération des centres sociaux de France publiait une déclaration « Mouvement des gilets jaunes. Nous sommes concernés ». Soulevant une soif de justice sociale, de démocratie et de dignité, nombre des revendications des gilets jaunes font écho au cœur du projet politique de nos centres sociaux et de leurs fédérations. Envie d’être pris en compte, d’être entendu/écouté, de pouvoir jouer un rôle dans la vie du territoire et des décisions politiques : au cœur de la colère, une demande d’une société plus juste et plus solidaire. Comment ne pas se sentir interpellés ? D’autant plus que le rôle des centres sociaux, aux côtés des habitants et à l’interface avec les acteurs locaux des territoires, les a entraînés à développer un savoir-faire pour passer de la parole individuelle (colère ou questionnement) à la construction collective.

La Fédération des centres sociaux du Rhône s’est associée pleinement à cette déclaration et a ré-affirmé quant à elle :

«  Nos centres sociaux sont des lieux d’expression citoyenne. Le rôle joué par chaque structure est essentiel. D’une part : écouter, établir et porter une parole collective, initier au débat, faire vivre la démocratie et la citoyenneté à travers des actions et projets concrets… D’autre part : animer le territoire, être acteur du lien social, favoriser la rencontre et la mixité… bref faire société, en cherchant à inclure et à aller vers chacun, et notamment les  ‘invisibles’.
Susciter et accompagner les dynamiques citoyennes et les collectifs d’habitants, tel est notre ADN. Dans ce grand mouvement initié par la société civile, nous pouvons contribuer à notre niveau. ».

Maintenant que le temps du “grand débat national” est ouvert, la Fédération nationale a pris à nouveau position, le 16 janvier, avec la déclaration “Grand débat national : prenons notre part”. Le CA invite à “rentrer dans une démarche d’éducation populaire : de compréhension partagée, d’analyse partagée, de propositions débattues, voire partagées pour toutes les revendications et questions traitées.
Sans être dupes des limites de la démarche telle qu’elle nous est proposée, sur ses objectifs et sur ses finalités, elle représente néanmoins une occasion unique de débattre dans nos territoires et de contribuer à une re politisation des habitants et notamment ceux qui sont les plus éloignés dans une vraie perspective d’éducation populaire.”, et propose dans ce texte diverses façons de “prendre part”. (article et déclaration à découvrir ici).

Quant à nous dans le Rhône, la consultation du réseau sur “quel rôle voulez-vous voir jouer la Fédération dans ce contexte ?” se termine bientôt, et vous serez tenus informés de ce qui sera mis en place !

Aller à la barre d’outils