Fédération CS Rhône
Home > Centres sociaux > Ateliers Socio-Linguistiques : état des lieux finalisé

Ateliers Socio-Linguistiques : état des lieux finalisé

Suite à l’interpellation d’interlocuteurs à la préfecture à l’occasion de la mobilisation “Le Français pour tous” du 18 octobre passé, un dialogue s’est engagé entre la Fédération des centres sociaux, le centre de ressources contre l’illettrisme et des collaborateurs du préfet, afin de faire un état des lieux de la situation et de voir comment mieux soutenir la dynamique portée par les centres sociaux avec les ASL, eu égard notamment aux difficultés de financement et à la non-couverture d’une partie des besoins. L’étape “point de situation” s’est terminée fin décembre, et nous sommes à présent en train de dialoguer sur les suites possibles à donner pour répondre aux problèmes soulevés, en concertation avec les centres sociaux volontaires.

“L’apprentissage de la langue est au cœur de l’exercice de la citoyenneté et du pouvoir d’agir des personnes, véritables pierres angulaires de la démarche des centres sociaux.”

Côté état des lieux

Les centres ont été consultés et un état de situation sur les ateliers sociolinguistiques (ASL) dispensés par le réseau des centres sociaux du Rhône a pu être réalisé grâce à leurs retours.

Faites le quizz (8 questions à cocher, fait en 2 minutes top chrono) pour tester votre connaissance ou deviner les chiffres et données clés de cet état des lieux !

Il ressort de cette mini-enquête les points suivants :
sur les 60 centres concernés, 44 ont répondu aux questions

Implantation du centre social 26 sont en politique de la ville, 8 sont en veille active, et donc 10 sur un territoire concerné ni par la politique de la ville ni par la veille active, ce qui montre bien que les besoins en matière d’apprentissage du français touchent les centres sociaux implantés sur divers types de territoires.

Nombres de personnes inscrites Au total, 2 694 personnes sont actuellement inscrites aux ASL des 44 centres sociaux ayant répondu. Le centre en accueillant le plus dispense des cours pour 300 personnes, huit autres centres accueillent environ une centaine de personnes dans leurs cours.

Nombre de personnes sur listes d’attente Au total, 1056 personnes figurent sur les listes d’attente des centres sociaux pour intégrer des ateliers. A noter néanmoins que certaines peuvent être comptabilisées plusieurs fois en sollicitant des centres sociaux sur des territoires proches.
Seuls 8 centres sur 44 signalent qu’ils n’ont pas de listes d’attente à gérer.

Difficultés rencontrées pour répondre à la demande Les centres nomment prioritairement le manque de financement (52%) et le manque de personnel (56%), puis vient  le manque de locaux (25%).

 Financement des ASL Plus de 56% des centres évoquent d’autres sources de financement que la Politique de la Ville et le BOP 104, souvent il est question d’autofinancement de cette activité sur les fonds propres de l’association notamment quand les centres sont en QVA ou hors QVA et QPV.

Passage de diplômes type DILF ou DELF Une trentaine de centres sociaux font état de personnes ayant durant la saison précédente passé ces diplômes. Le nombre de personnes concernées est au maximum de 16 personnes pour un centre.

Organisation particulière mise en place pour favoriser la participation des familles Une très grande majorité des centres sociaux concernés ont mis en place une organisation facilitant cette participation, notamment des places en crèches ou halte-garderie réservées, garde des enfants pendant les temps d’examens, horaires des cours adaptés, …A noter que les places réservées dans les structures d’accueil de jeunes enfants ne suffisent pas pour plusieurs centres à combler les besoins en ce sens.

Pour en savoir + : consulter la synthèse complète (pdf)

Aller à la barre d’outils